Le livre sur le village de Notre Dame de Noailhac (n°5)
Accueil  [ Association]  [ Activités]  [ Histoire du terroir]  [ Le livre sur le village de Notre Dame de Noailhac (n°5)]


Nos amis de la santé........... nos anciens étaient de rudes gaillards puisqu’en 1923 le docteur Vignolles, domicilié à Labruguière, ne venait qu’une fois par semaine faire des consultations à Notre-Dame, le jeudi.... Lorsqu’il y avait prescription de remèdes, il fallait s’adresser à l’hôpital de Boissezon dans lequel se trouvait l’officine de pharmacie.... Même à Notre-dame ; on se les roule... Comme presque tous les enfants en âge d’aller à l’école, Nostrodamol allait dans les champs de maïs chaparder des épis encore munis de leur chevelure. C’était déjà le partage équitable, puisque les garçons prenaient les cheveux (la bourre) et laissaient la coque munie de ses feuilles aux filles.....

Nos maître-queue et cafetiers.......... Nostrodamol est surpris de la sévérité quant à la fréquentation de ces établissements. Il nous dit qu’en 1600 il y eut des poursuites faites à la requête des consuls (maires) contre les hôteliers qui recevaient des consommateurs le dimanche ou à des heures indues et laissaient jouer aux cartes.........

Les bâtisseurs.......... Fin 2000 il existe à Noailhac 7 entreprises artisanales de travaux du bâtiment.

Que la lumière soit....... En 1928, l’un des premiers projets de la municipalité conduite par M. Paul Granaud, fut l’électrification de la commune....... Le commencement des travaux eut lieu le 28 septembre 1929........ L’arrivée de l’électricité dans notre commune a donné aux jeunes une occasion supplémentaire d’améliorer leur adresse au tir à la fronde !.......

Du petit lait au jambon.......... Le premier mai mille neuf cent vingt neuf, une laiterie est ouverte à Noailhac par Monsieur Alphonse Marty..... En 1936, en marge de son activité laitière, M. Marty fait construire une porcherie a quelque trois cents mètres de la fromagerie.

Le fromage de brebis........ Nostrodamol nous dit qu’il existait à la Crouzarié une fromagerie qui transformait en fromages le lait de brebis des campagnes alentours. Après quelques jours de cave sur leur site de fabrication, les fromages terminaient leur affinage dans les caves de Roquefort.....

De la trame à la maille...... Comme nous le disons plus haut, le pays nostrodamol a été, depuis plusieurs siècles, un territoire à vocation textile. Presque chaque maison possédait son ou ses métiers à tisser dont la qualité des étoffes fabriquées était connue et reconnue….. Dites-le, avec des fleurs..... Est-ce le cadre verdoyant et fleuri qui fait que Noailhac dispose de plusieurs entreprises touchant le secteur de création et entretien d’espaces verts et fleuris ? Les fleurs ont une place importante dans ce vallon nostrodamol.

Bâtisseurs de dernière demeure......... Le Sidobre tout proche, a donné un savoir-faire à certains Noailhacois pour la transformation du granit en monuments funéraires et décoratifs......

Nos sans emploi....... Ce qui parait intéressant, c’est de transcrire une partie des délibérations du conseil municipal, en 1953, concernant le chômage. « A la suite de licenciement de plusieurs ouvriers effectué par la maison Maraval à Boissezon, la commune de Noailhac a maintenant quelques chômeurs. Le maire indique que, d’accord avec Monsieur l’agent voyer, ces chômeurs ont déjà été occupés à divers travaux sur des chemins, mais comme les fonds communaux ne sont pas inépuisables, le président (maire) indique qu’il a adressé une lettre à Monsieur le Préfet, en date du 31 mars pour l’ouverture d’un chantier départemental de chômage. Si cette demande est agrée, les chômeurs ne seront plus à la charge de la commune, mais payés par le département et occupés sur notre commune et sur deux ou trois communes voisines.... Suite donnée ?

Nos dieux du stade.......... Au ’’Premier Pas Dunlop’’ disputé à Albi en 1935, Adrien Marty remporte cette compétition devant tous les favoris et son palmarès ne s’arrête pas là.......... Nous n’oserions passer sous silence Mlle Yvette Monginou. Cette Noailhacoise a porté le maillot de l’Equipe de France d’athlétisme pour 13 sélections internationales. Ses performances ont fait la fierté ce petit pays Noailhacois....... Une autre jeune fille de Noailhac, Mlle Jeannine Cauquil, a également mis notre village à l’honneur dans la discipline du relais 4 fois 100 mètres. Son équipe a été, en 1949, championne et recordwomen des Pyrénées...... De 1951 à 1959 Raymond Bonnafous, a connu le rugby de haut niveau dans le championnat de France de division nationale. Il peut se prévaloir avec ses camarades du Castres Olympique, d’être un des premiers joueurs de rugby, à disputer un match retransmis à la télévision. En 1957, le match PUC-Castres, qui se jouait au stade Charlety à Paris fut le premier match de rugby télévisé ; retransmis dans la région lilloise..........

Pour nos vaillants soldats.... Noailhac possède deux monuments à la mémoire des morts pour la France. On peut classer ces monuments de Noailhac en deux catégories : l’un ‘’monument communal’’ et l’autre ‘’monument paroissial’’......

ALSC